Anis Hamrouni – Country Procurement Manager – Nokia Networks

Anis Hamrouni1 – Quel a été  votre parcours ?

Après une maîtrise en sciences techniques option productique industrielle à l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de Tunis en Tunisie, j’ai complété mon parcours par un master 2 en sciences de l’ingénieur avec une option robotique / automatique industrielle, diplôme délivré par l’Université Pierre et Marie Curie Paris 6 en partenariat avec L’ENSAM Paris.

Après plus de 8 ans d’expérience dans les achats, j’ai décidé de consolider mes connaissances de management des achats par un Exécutive Master dans le management des achats internationaux à l’ESSEC (MIP). En effet, j’ai considéré que mes connaissances techniques me permettaient de comprendre le besoin technique de mes donneurs d’ordres, mais la maitrise des process, des techniques, des outils et des stratégies achat me manquait, c’est dans ce but que je me suis replongé dans les cours et entamé ce master.

2- Formation ingénieur : Quel(s) avantage(s) votre formation a-t-elle apportés ? Quel rôle, quelle Valeur Ajoutée pour l’ingénieur et le scientifique dans le processus Achats ?  

Un background technique aide considérablement les acheteurs et les responsables achat à s’approprier avec aisance les problématiques de leurs donneurs d’ordre surtout dans les domaines techniques et plus encore dans les domaines industriels à forte valeur ajoutée.

En ce qui me concerne, mes connaissances dans le domaine de l’automatisme par exemple m’ont permis d’appréhender et de comprendre rapidement les problématiques de mes interlocuteurs techniques dans le domaine des télécommunications, ce qui m’a permis d’apporter de la valeur ajoutée aux demandes initiales. Ce qui donne aux achats une crédibilité aux yeux des opérationnels.

En effet, dans quelques domaines d’achat, on peut constater qu’on s’oriente plus vers des acheteurs métier issue d’une formation initiale qui corresponde à leur catégorie d’achat.

Mais à mon avis, on ne doit pas tomber dans ces travers, car un acheteur doit être capable de gérer plusieurs projets et plusieurs problématiques à la fois s’il est acheteur transverse, et doit être capable de traiter plusieurs catégories dans des domaines différents.

3 – Quelle a été votre découverte du métier d’Acheteur ?

La fonction achat est une fonction qui prend de plus en plus d’ampleur dans la stratégie des entreprises. En effet, elle devient une fonction centrale et primordiale dans les grands groupes. Ainsi, pour moi, les achats sont garant de la qualité des produits, des coûts et des délais de livraisons.

De nos jours, les achats sont impliqués de plus en plus dans les phases amont que ce soit de fabrication ou même de R&D. Ce qui permet de réduire considérablement les couts et augmente la qualité.

Les directions achat ont un rôle stratégique à jouer dans la performance économique et opérationnelles des entreprises,  leur rôle n’est plus cantonner à réduire les coûts, mais plutôt contribuent de plus en plus à l’élaboration et la mise en place des stratégies des entreprises. 

4 – Quels sont les profils Achats privilégiés dans votre secteur ?

Les profiles techniques dans le monde des constructeurs et opérateurs télécom sont plus apprécié, ce pendant, les candidats issues de formation économique possédant des facultés de curiosité techniques sont également très recherché.

En effet, un acheteur doit être doté d’une curiosité intellectuelle et technique afin de répondre au mieux au besoin émis par ses donneurs d’ordre.

Une maîtrise du process achat ou « Hard skills » est indispensable, mais puisque nous sommes dans un monde qui n’arrête pas d’évoluer d’une façon très rapide, ce sont les « soft skills » qui font la différentiation entre les acheteurs qu’ils soient issues de formations techniques ou commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *