Les volumes de production des usines françaises ne comptent plus pour PSA

image Usine PSALe constructeur français poursuit à marche forcée la modernisation de ses usines, pour les rendre plus compactes et flexibles, donc plus performantes, et surtout moins dépendantes des volumes.

« Nous menons la transformation de notre appareil industriel à marché forcée« . Le résumé donné par le directeur industriel Yann Vincent de sa mission depuis son arrivée chez PSA est clair. Les usines françaises du groupe ont un savoir-faire qui demande à être mis au goût du jour. « PSA sait ce qu’il faut faire pour améliorer sa performance industrielle et rattraper les meilleurs en Europe« , poursuit Yann Vincent. Les meilleurs, ce sont au sein du groupe les usines de Vigo et Trnava, et à la concurrence les usines espagnoles de Renault ou Nissan Sunderland (Grande-Bretagne).

En visite le 26 juin sur le site de Sevelnord, à Hordain (Nord), l’ancien directeur de la qualité de Renaulta détaillé sa vision d’une usine compétitive. Ce n’est pas un hasard : le site nordiste était le premier site du groupe à signer un accord de compétitivité en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *